François Rastier
Cosmopolitisme et reconstruction des sciences de la culture. — Débat à Libreville avec Marius Bavekoumbou.
Résumé : Les critiques portant sur un universalisme abstrait (philosophique) seraient justifiées si les sciences de la culture étaient spéculatives, alors même qu’au contraire elles ont permis de sortir des spéculations a priori sur l’Esprit, la Nature, la Société. Elles ne prétendent pas à l’universel, mais à une généralité à construire patiemment, dans l’évolution générale de toutes les cultures qui se renforcent par des emprunts réciproques. Malgré l’idéologie de la déconstruction qui délégitime leur programme scientifique, l’essor des sciences humaines sur tous les continents présage de nouveaux développements.
Pour citer ce document
FRANÇOIS RASTIER (2023) «Cosmopolitisme et reconstruction des sciences de la culture.», [En ligne], Volume XXVII - n° 4 et Volume XXVIII - n° 1 (2023). Coordonné par Créola Thenault-Baltaretu,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/www.revue-texto.net/1996-2007/Archives/Parutions/Archives/Parutions/Marges/docannexe/file/4227/docannexe/file/2648/docannexe/file/3571/docannexe/file/Parutions/Semiotiques/index.php?id=4812.