Régis Missire
Unités linguistiques à signifiant discontinu, du morphème au texte - Une approche néo-saussurienne
Résumé : L’objectif de cette étude est de revenir sur le problème des unités linguistiques à signifiant discontinu dans une perspective sémiologique néo-saussurienne. L’intérêt de mener cette réflexion dans un tel cadre est immédiat : déliant le signe de sa fonction référentielle, Saussure prépare l’autonomie du niveau sémiologique et anticipe l’identification d’unités dont la manifestation, non nécessairement connexe, s’affranchit des caractères monadiques attribués au signe par la philosophie occidentale. Pourtant Saussure n’élaborera pas le concept de signifiant discontinu, pas plus d’ailleurs que ses héritiers sémiologues, comme si une rémanence de la conception traditionnelle du signe l’avait empêché, à tout le moins dans ses travaux de linguistique générale, de tirer toutes les conséquences théoriques de sa pensée « dé-ontologique » : initialement développé en morphosyntaxe pour rendre compte des phénomènes d’accord et de certains types de morphèmes disjoints, le concept de signifiant discontinu, ses implications et son éventuelle extension restent encore à évaluer du point de vue d’une sémiologie générale. On attend notamment de cet examen une meilleure compréhension de ce qui fait l’unité et la commensurabilité des différents niveaux de l’analyse linguistique, du morphème au texte. Nous aurons alors à revenir sur les caractéristiques générales de la constituance linguistique, en argumentant que certains niveaux d’analyse, textuels notamment, imposent d’en reconnaître des modalités atténuées, que nous dénommerons réticulaires. L’approche développée ici vise ainsi, de façon programmatique, à tracer des continuités ou des accès entre les niveaux de l’analyse, les disciplines qui les prennent en charge et les concepts qu’elles mettent en œuvre.
Pour citer ce document
RÉGIS MISSIRE (2011) «Unités linguistiques à signifiant discontinu, du morphème au texte - Une approche néo-saussurienne», [En ligne], Volume XVI - n°4 (2011). Coordonné par Régis Missire,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/Parutions/Parutions/Parutions/Parutions/Archives/Parutions/Parutions/Semiotiques/index.php?id=2917.