Françoise CANON-ROGER
Régimes de l'interprétation et traduction
Résumé : La relation entre régimes de l’interprétation et traduction d’un texte littéraire est envisagée dans un cadre théorique qui se distingue à la fois du littéralisme et des pratiques ciblistes. L’activité de traduction repose sur une interprétation préalable du texte en langue source. Cette interprétation se doit d’être intrinsèque tout en conservant les options interprétatives issues des ambiguïtés du texte à traduire. Il faut également éviter d’ouvrir la possibilité d’interprétations qui seraient non pertinentes dans le contexte d’arrivée. La question des seuils de validabilité des interprétations et celle de la valeur des traductions se trouvent posées de manière objective dans la médiation critique exercée par le traducteur. Mais on peut se demander si une interprétation extrinsèque peut néanmoins être adéquate à son objet ou même présenter un intérêt et des qualités esthétiques. A cet égard, la généalogie des traductions d’un même texte fournit un point de vue comparatif éclairant. En outre, les conditions d’élaboration et de réception d’une traduction étant variables, et parfois contraintes, selon la période historique et l’entour pragmatique, il convient de s’interroger sur la manière dont les stratégies de traduction articulent éléments intrinsèques et extrinsèques dans des situations données.
Téléchargez sur : http://www.revue-texto.net/mediasfs/data/public/9e437faae2aa8cda39a907a0452116ca.php?lang=fr
Pour citer ce document
FRANÇOISE CANON-ROGER (2012) «Régimes de l'interprétation et traduction», [En ligne], Volume XVIII - n°1 (2013). Coordonné par Carine Duteil-Mougel,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/www.revue-texto.net/Archives/Parutions/Archives/Parutions/Archives/Parutions/Parutions/Marges/index.php?id=3156.