Charlotte LACOSTE
Approche sémantique d'un genre littéraire: le témoignage
Résumé : Je présenterai dans cette contribution les principaux résultats de ma thèse de doctorat intitulée "Le témoignage comme genre littéraire en France de 1914 à nos jours", co-dirigée par Tiphaine Samoyault et François Rastier. Après avoir numérisé un vaste corpus de textes testimoniaux, j’ai tenté de circonscrire les frontières du genre (témoignage vs faux témoignage, roman, Mémoires, autobiographie), d’en retracer l’histoire tout au long du XXe siècle (en dégageant des lignées d’auteurs témoins) et, enfin, de décrire le projet éthique qui préside à l’élaboration de ces textes, projet qui détermine à la fois leur esthétique, le processus de transmission qu’ils engagent, ainsi que leurs différentes fonctions (fonction d’attestation, d’hommage, etc.). D’où il ressort que la sémantique des textes ouvre des perspectives extrêmement fécondes à la recherche en littérature, où le statut du "témoignage" demeurait jusque-là imprécis. En réconciliant arts et sciences du texte, la théorie rastiérienne permet non seulement de replacer les textes (dans toutes leurs dimensions) au centre de la réflexion littéraire, mais aussi de comprendre en quoi le témoignage - qui est un document destiné à faire preuve - peut se hisser au rang de l’œuvre d’art et faire "l’honneur de la littérature".
Archive disponible sur : http://www.revue-texto.net/mediasfs/data/public/adfe2cf02b97511227d3ce8fed6ff23b.php?lang=fr
Pour citer ce document
CHARLOTTE LACOSTE (2013) «Approche sémantique d'un genre littéraire: le témoignage», [En ligne], Volume XVIII - n°3 (2013). Coordonné par Sylvain Loiseau,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/www.revue-texto.net/1996-2007/Archives/SdT/index.php?id=3272.