Jeremy WARD
Incertitude, processus d’individualisation, et perception des risques : l’exemple de la controverse sur la vaccination contre la grippe A(H1N1)
Résumé : À partir de l’exemple de la controverse publique portant sur la vaccination contre la grippe A(H1N1), nous présenterons le modèle du « marché cognitif » développé par Gerald Bronner. Ce modèle nous permettra de suggérer une hypothèse d’explication du faible taux de vaccination contre la grippe A(H1N1) et surtout du développement d’une croyance en la dangerosité de ces vaccins. Les transformations culturelles caractéristiques de la seconde modernité permettent d’expliquer pourquoi dans un contexte de concurrence des risques (grippe A(H1N1) versus vaccin) une aussi grande proportion de français a pu opter pour la croyance en la dangerosité des vaccins alors que celle-ci se place en porte-à-faux du discours des médecins spécialistes. Cette explication est fondée sur les résultats de deux enquêtes par questionnaire réalisées pendant la couverture médiatique de la grippe (H1N1) d’une analyse de contenu de la presse quotidienne nationale sur le thème de la grippe A(H1N1) ainsi que sur un certain nombre de résultats de la psychologie de la cognition mathématique et de la psychologie culturelle.
Pour citer ce document
JEREMY WARD (2013) «Incertitude, processus d’individualisation, et perception des risques : l’exemple de la controverse sur la vaccination contre la grippe A(H1N1)», [En ligne], Volume XVIII - n°4 (2013). Coordonné par François Laurent,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/www.revue-texto.net/1996-2007/Archives/Parutions/Archives/Parutions/Marges/docannexe/file/4227/index.php?id=3323.