Créola BALTARETU-THÉNAULT
Le projet scientifique de Ferdinand de Saussure : épistémologie ou gnoséologie ? — Compte-rendu de : De l’essence double du langage et le renouveau du saussurisme
Résumé : S’il est en linguistique une pensée bien difficile à comprendre, c’est bien la pensée problématique de Ferdinand de Saussure. La découverte récente du manuscrit De l’essence double du langage rappelle non seulement l’existence d’un important corpus de textes saussuriens originaux accessible depuis les années 1960-1970 (notes d’étudiants et autographes), mais il permet en outre de réinterpréter l’intégralité de ce corpus, et partant de réévaluer et de postuler une compréhension entièrement renouvelée du programme scientifique pensé par le grand Genevois. Parmi la diversité apparente des problématiques traitées par les spécialistes de Saussure (questions philologiques, questions herméneutiques, problèmes linguistiques, etc.), la plus importante semble être celle du rapport entre linguistique générale et linguistique descriptive. Autrement-dit quel est le statut du projet scientifique de De l’essence double du langage ? Epistémologie ou gnoséologie ?, telle est la question que l’on se pose devant les textes de Saussure. Or, selon le point de vue que l’on adopte – hormis un accord d’ensemble sur une critique radicale du Cours de 1916 qui ne visait qu’une épistémologie fallacieusement réduite à la langue en elle-même et pour elle-même, les auteurs s’accordent sur l’idée d’un projet unitaire qui se révèle à la lecture De l’essence, incluant inséparablement langue et parole –, les réponses à cette problématique divergent.
Pour citer ce document
CRÉOLA BALTARETU-THÉNAULT (2018) «Le projet scientifique de Ferdinand de Saussure : épistémologie ou gnoséologie ?», [En ligne], Volume XXIII - n° 2 (2018). Coordonné par Carine Duteil-Mougel,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/docannexe/Archives/Archives/Parutions/Parutions/Marges/docannexe/file/2346/index.php?id=4020.