Bernard Pottier (Université de Paris Sorbonne)
Activités mentales et structures linguistiques — 1997, Proceedings of the 16th International Congress of Linguistis, Pergamon, Oxford, Paper N°006
Résumé : Entre le monde - réel ou imaginaire - et les manifestations linguistiques, il y a une aire non directement observable, celle de la conceptualisation. Il y a quatre-vingts ans Gustave Guillaume a établi des schèmes de représentation des mécanismes mentaux, sous la forme du tenseur binaire radical. Cette orientation a été suivie par plusieurs sémanticiens européens et ensuite par des cognitivistes américains, l'approche étant soit une représentation graphique synthétique (approche géométrique), soit une formulation logico-analytique (approche algébrique). Nous présentons ici une extension de la psychomécanique et soutenons que la conceptualisation de l'expérience du monde se fonde sur un petit nombre de mécanismes fondamentaux qui sous-tendent des opérations complexes.
Pour citer ce document
BERNARD POTTIER (2018) «Activités mentales et structures linguistiques», [En ligne], Volume XXIII - n° 2 (2018). Coordonné par Carine Duteil-Mougel,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/www.revue-texto.net/1996-2007/Archives/Parutions/Archives/Parutions/Marges/docannexe/file/4227/index.php?id=4031.