Volume XIX - n°2 (2014). Coordonné par Céline Poudat
Dits et inédits
L’épistémologie au défi de la pensée clinique
Une lecture herméneutique de la philosophie de l’individuel de J.C. Pariente
PHILIPPE LACOUR
Dans cet article, j’examine la manière dont Jean-Claude Pariente a abordé un problème commun à de nombreux penseurs de l’épistémologie des sciences humaines, en France, pendant la seconde partie du 20ème siècle. Mis en évidence par des disciplines aussi différentes que la médecine, la psychanalyse ou l’histoire, la connaissance de l’individuel devient la nouvelle « frontière » du rationalisme appliqué. Les modalités de sa saisie clinique suscitent toutefois la perplexité du philosophe, qui se pose la question des modes de désignation et de connaissance disponibles au langage naturel. La modélisation est prise comme fil directeur d’une orientation théorique de la clinique. Les difficultés que rencontre cette démarche dans la discipline historique mettent toutefois sur la voie d’une conception plus casuistique.
tag cas, Case, Clinic, clinique, histoire, History, Individual, individuel, langage naturel, modélisation, Modelization, Natural Language
Dits et inédits
Linguist(ic)a in cerca d’identità
NUNZIO LA FAUCI
Qu’est-ce qu’une identité linguistique? Dans le sillage de Ferdinand de Saussure, cet article répond tout simplement qu’elle n'est qu'un «point de jonction» et que la méthode apte à déterminer n'importe quelle identité linguistique ne consiste que dans l'identification des rapports syntagmatiques et paradigmatiques qui la qualifient. C'est d'ailleurs précisément par cette méthode que le locuteur trouve et reconnaît, le long de son Erlebnis, les identités linguistiques, comme elles se font jour dans l'expression d'autrui et dans la sienne, et nullement par la panoplie doctrinale de la terminologie linguistique (dont Saussure justement supportait mal l'«ineptie absolue»). La tâche du linguiste (et l'horizon d'une linguistique en tant que discipline scientifique) n'est donc finalement que d'opérer en locuteur averti.
tag identité linguistique, linguistique du locuteur, métalinguistique, Saussure
Saussurismes et sémiotiques
La linéarité saussurienne en rétrospection
PIERRE-YVES TESTENOIRE
La prise en compte des manuscrits de Ferdinand de Saussure modifie considérablement les contours de la linguistique saussurienne telle que la dessine le Cours de linguistique générale, publié à titre posthume. Ce constat vaut tout particulièrement pour le concept de « linéarité ». Son traitement dans le Cours de linguistique générale est des plus succincts. L’adjectif linéaire n’intervient que deux fois et s’applique tantôt au signe, tantôt à la langue. L’objet de l’article est d’exhumer les variations et la productivité d’une réflexion autour de la linéarité dont la publication posthume de 1916 ne rend pas compte. On s’applique à observer, à partir des écrits manuscrits du linguiste et des cahiers de ses étudiants, la genèse, le développement et les variations terminologiques - « consécutivité », « unispatialité » - que connaît ce concept dans la pensée saussurienne. Ce parcours conduira à isoler, dans les cahiers consacrés à la recherche des anagrammes, le passage où Saussure fait de la succession linéaire inhérente aux faits de langue « le principe central de toute réflexion utile sur les mots ».
tag anagrammes, Anagrams, Cours de linguistique générale, General Linguistics, Jakobson, linguistique générale, Manuscripts, manuscrits, Saussure
Saussurismes et sémiotiques
Journée d’études « Saussure et l’Essence double du langage »
Vidéos sur la chaîne en ligne OEP observatoire européen du plurilinguisme
Journée d’études organisée le 22 novembre 2013 à la Maison des Sciences de l’Homme àParis, par le Centre culturel franco-norvégien en sciences sociales et humaines, avec lesoutien du Département de langues étrangères de l’Université de Bergen, de l’InstitutFerdinand de Saussure et de l’Ertim-INaLCO, à l’occasion de la publication du numérode la revue Arena Romanistica, 12, intitulé « De l’essence double du langage et le renouveaudu saussurisme » — numéro spécial à l’occasion du centenaire de la mort de Ferdinandde Saussure (1857-1913). Organisateurs : Anje Müller Gjesdal (Université de Bergen) et François Rastier (ERTIM-INaLCO).
tag anagrammes, langage, linguistique générale, philosophie, Saussure
Dialogues et débats
Sémiotique contemporaine et sémantique
Entretien entre Maria de Fátima Barbosa (Université de Paraiba) et François Rastier (INaLCO-ERTIM)
Entretien sur l’histoire de la sémiotique contemporaine et ses perspectives actuelles, en relation avec la linguistique et notamment la sémantique interprétative.
tag Barthes, Foucault, Greimas, sémantique, sémiotique des cultures
La Lettre et l'interprète
Lire Celan. – Notes d'un traducteur
ARNAU PONS
Après Mohn und Gedächtnis (1953) et son poème le plus célèbre, le plus controversé aussi, «Todesfuge», Von Schwelle zu Schwelle (1955) consacre définitivement Paul Celan. Il s’agit d’un livre charnière, situé entre la densité du premier recueil et l’abstraction de Sprachgitter (1959). Même si le livre est dédié à sa femme, Gisèle de Lestrange, il est difficile de ne pas voir dans certains poèmes les traces d’un dialogue avec la poète autrichienne Ingeborg Bachmann, qui s’était instauré dès le premier recueil et allait se prolonger jusqu’au dernier publié de son vivant Fadensonnen (1967). Fruit de la traduction catalane de ce livre et de la pratique philologique qui l’a accompagnée, ces 'Notes' exposent quelques hypothèses sur le sens de quelques poèmes, ce qui oblige à prendre position à l'égard de certaines de leurs versions dans d’autres langues et des données supposées objectives qui apparaissent dans le commentaire de l’édition Die Gedichte (2003).
tag "Die Gedichte", camps, contre-poésie, herméneutique, Ingeborg Bachmann, Jean Bollack, Paul Celan, resémantisation, sujet lyrique, traduction
Repères pour l'étude
Les médias du Golfe et la question des révolutions arabes
focus sur les cas égyptien et bahreïni
NADIA MAKOUAR
Dans cet article, nous étudions, à travers le discours journalistique, l’émergence des rapports de force pendant les révolutions en Égypte et au Bahreïn en 2011. Impliqués directement ou indirectement dans ces contestations, les deux principaux pays du Golfe, le Qatar et l’Arabie Saoudite, accentuent leurs rivalités sur le terrain médiatique. À partir de l’analyse contrastive d’un corpus de 4 journaux en ligne et avec les outils de la sémantique textuelle et ceux de la textométrie, nous nous intéresserons à la désignation des acteurs et des événements pendant les contestations et aux éléments langagiers employés d’un journal à l’autre dans l’objectif de percevoir plus précisément les impératifs politiques et idéologiques qui influencent leurs discours.
tag analyse contrastive, Arab Revolutions, Bahrain, Bahreïn, contrastive analysis, corpus linguistics, Egypt, Egypte, interpretive semantics, linguistique de corpus, media, médias, révolutions arabes, sémantique interprétative