Volume XIX - n°3 (2014). Coordonné par François Laurent
Dialogues et débats
André Green : rencontre entre psychanalyse et linguistique néosaussurienne
SIMON BOUQUET
André Green est certainement, avec Jacques Lacan, le théoricien français de la psychanalyse qui s’est intéressé la plus activement à penser la rencontre de sa discipline avec la linguistique. Simon Bouquet (dans un texte prononcé lors de l’hommage organisé par la Société Psychanalytique de Paris en novembre 2012) reprend l’historique de cette rencontre avec la linguistique – procuré par Fernando Urribarri dans sa préface au recueil Du signe au discours – et propose un amendement à ce dernier pour mettre en lumière un ultime épisode de l’aventure greenienne d’une rencontre entre psychanalyse et linguistique : une période néosaussurienne, consécutive à la découverte par Green des Ecrits de linguistique générale de Ferdinand de Saussure.
tag André Green, De l’essence double du langage, Écrits de linguistique générale, interdisciplinarité, langage, linguistique, Saussure, Winnicott
Dialogues et débats
Apprendre pour transmettre.
L'éducation contre l'idéologie managériale.
FRANÇOIS RASTIER
De l’école à l’université, la même idéologie managériale restreint le contenu des disciplines au profit d’activités diverses, remplace les connaissances par des "compétences" et multiplie les évaluations concurrentielles, comme si l’éducation n’était qu’une préparation à l’emploi et l’homme une « ressource » humaine. François Rastier décrit le poids des objectifs fixés par les politiques publiques qui pèsent sur les enseignements et l'exigence de formatage et de rentabilité qui les soutend et qui transforme en profondeur le contenu des disciplines et la raison d'être éducative. Illustrant son propos d'exemples pris dans les textes de l'OCDE, du Parlement européen ou les programmes du Ministère de l'éducation, François Rastier désapprouve, entre autre, la gestion administrativo-scientifique des projets de recherche, le vocabulaire managérial et les formulaires standardisés, l'idéologie techniciste des modèles procéduraux et leur « vernis d'efficacité ». A la logique, vide de sens, du produit standardisé et des « langues de service artificielles et sans histoire », il oppose la diversité des « langues de culture » irréductibles à la seule communication ainsi que les qualités « éducatrices » des oeuvres artistiques -surtout littéraires. Pour conclure, il prône le don de la transmission des connaissances comme forme de résistance à l'idéologie managériale.
Arts du langage
Une lecture de Recueillement de Charles Baudelaire
MICHEL BALLABRIGA
Cette analyse de Recueillement de Charles Baudelaire, fondée sur les concepts et outils de la sémantique des textes et appuyée sur des investigations textométriques des Fleurs du Mal à partir de Frantext, se propose d'étudier la structure sémantique de ce sonnet et ses effets dynamiques de transition. L'examen du contenu se prolonge par celui des phénomènes d'expression, prosodiques surtout. L'enjeu épistémologique est celui de la complexité sémantique et rhétorique.
tag chiasme, chiasmus, complexité sémantique et rhétorique, local and global, local et global, metric and prosody, métrique, nuance, prosodie, semantic complexity and rhetoric, structure and transformation, structure et transformation, transition
Dits et inédits
Action et récit
FRANÇOIS RASTIER
Si le récit est réputé manifester le sens de l’action, comment peut-on homologuer des moments de l’action et des phases du récit ? Il faudrait pour cela sémiotique de la temporalité, articulée soit sur une ontologie, soit sur une théorie des impressions référentielles. Les acquis de la narratologie permettent par ailleurs de spécifier le concept de récit, comme de reformuler les distinctions entre discours et récit, mythe et histoire. Enfin, une anthropologie narrative devrait permettre de concevoir la fonction médiatrice et instituante reconnue au récit.
tag Action, anthropologie, récit, Ricoeur, sémiotique
Repères pour l'étude
Du bleu plein les yeux
Enquête sur un camaïeu
THIERRY MÉZAILLE
La génétique textuelle de la Recherche, telle que la permet la publication dans la Pléiade des « esquisses » rédigées par Proust, révèle localement toute une série de réécritures de la couleur des yeux, ainsi remaniée dans la version définitive. On montrera que le passage du mauve-violet au bleu oculaire, chez les héroïnes du roman, s’inscrit dans une thématique globale, et que la métaphore florale, ainsi que minérale, requise pour ce changement, n’est pas un simple ornement.
tag comparant, génétique, isotopie, Proust, sémantique, sème, textes
Corpus et méthodes
Les titres déchaînés de Maupassant
Les Titres déchaînés de Maupassant
BILL WINDER
Dans ce travail, nous nous demandons ce qui relie formellement les nouvelles de Maupassant à leur titre. Pour nous assurer d’une démarche explicite, nous avons d’abord tenté de reformuler cette recherche dans les termes d’un problème informatique précis : à l’aide d’une analyse automatique de notre corpus de 294 nouvelles de Maupassant, l’ordinateur peut-il engendrer pour chaque texte le titre que Maupassant lui a donné ? Nous n’avons cependant pas pu aborder de front ce problème coriace, et nous avons dû nous contenter d’un autre problème plus simple, mais apparenté : quels algorithmes peuvent servir à aligner les titres du corpus sur leur texte ? Dans cette partie de notre travail, « Décomptes électroniques », nous étudions les fréquences lexicales simples des noms propres tirés du corpus des nouvelles de Maupassant publié dans le American Research on the Treasury of the French Language. Dans la deuxième partie de ce travail, « Traitement intelligent », nous nous servons du corpus de Maupassant téléchargeable à partir de l’Association des amis de Guy de Maupassant. Le texte électronique libre et les outils informatiques plus évolués qui sont disponibles sur Internet nous permettent de réaliser des analyses plus fines de la relation entre le titre et son texte et d’aborder l’alignement d’autres classes de mots, tels les noms communs. Ces deux parties constituent une réflexion sur la méthodologie du prétraitement interprétatif et servent à l’élaboration d’une base de données « intelligente » des nouvelles de Maupassant.