Volume XX - n°3 (2015). Coordonné par Christophe Cusimano
Parutions et trésors
Écrire en langues - Littérature et plurilinguisme
Annonce de parution
OLGA ANOKHINA et FRANÇOIS RASTIER
La notion de littérature nationale doit beaucoup aux nationalismes du XIXe siècle et sa validité reste d’autant plus douteuse que les langues de culture sont transnationales. Elles attirent des écrivains de toute nationalité, qui à bon droit rivalisent avec ceux qui écrivent dans leur langue maternelle. Par leur connaissance des langues comme par leurs traductions et autotraductions, ces écrivains plurilingues accèdent à l’espace de la littérature mondiale qu’ils contribuent à étendre. Dans la mesure où les œuvres publiées gardent rarement les traces de ce plurilinguisme, les manuscrits des écrivains plurilingues offrent un accès privilégié à leur véritable processus créatif et permettent d’appréhender empiriquement l’impact qu’exerce le plurilinguisme sur la créativité littéraire. Consacré à la création plus qu’à la critique, cet ouvrage entend mettre en débat l’esthétique, la linguistique et l’approche génétique des œuvres pour illustrer le plurilinguisme secret de toute littérature. Corée, Japon, Allemagne, Pérou, Argentine, Russie, Italie, Île Maurice, Antilles, Bulgarie, voici les principales destinations de ce voyage littéraire qui s'offre au lecteur.
tag écriture, langue, littérature, plurilinguisme
Parutions et trésors
Compte-rendu de : Documents, textes, œuvres. Perspectives sémiotiques
sous la direction de Driss Ablali, Sémir Badir et Dominique Ducard, Presses universitaires de Rennes, 2014 (449 p).
SIMON BOUQUET
La sémantique interprétative développée par François Rastier, fondée sur des bases épistémologiques régulièrement affinées par celui-ci, est une linguistique concevant le sens dans son entour le plus large – en d’autres termes : une linguistique dépassant les limites où se tient ordinairement la linguistique. Si la sémantique interprétative bénéficie d’un horizon étendu de réception internationale, sa visibilité dans le champ français des linguistiques du discours reste relativement discrète, probablement pour cette raison que Rastier, contrairement aux autres auteurs du domaine, ne s’est jamais préoccupé de la « manuélisation » de sa linguistique
tag document, oeuvres, sémantique interprétative, sémiotique, textes
Arts du langage
L’équité au carré : hommage à S?awomir Mrozek
CHRISTOPHE CUSIMANO
Le 15 août 2015 marque le second anniversaire de la mort de Slawomir Mrozek. Texto ! saisit l'occasion de lui rendre hommage à travers une réflexion sur un court-texte de l'auteur tiré de "Dénonciations".
tag ballon, communisme, équité, football, forme, Mrozek, sémantique interprétative
Dialogues et débats
Un chapitre de l’histoire de la sémiotique : la naissance du “carré sémiotique”
Entretien avec François Rastier
ANDREA PICCIUOLO et FRANÇOIS RASTIER
Dans cet entretien, François Rastier répond aux questions d'Andrea Picciuolo sur la genèse de l'essai « The interaction of semiotic constraints » (1968).
tag A. J. Greimas, carré sémiotique, sémiotique
Corpus et méthodes
Une méthodologie de sémantique de corpus appliquée à des tâches de fouille d’opinion et d’analyse des sentiments : étude sur l’impact de marqueurs dialogiques et dialectiques dans l’expression de la subjectivité
EGLE EENSOO et MATHIEU VALETTE
Cet article entend dresser, dans un premier temps, un panorama critique des relations entre TAL et linguistique. Puis, il esquisse une discussion sur l’apport possible d’une sémantique de corpus dans un contexte applicatif en s’appuyant sur plusieurs expériences en fouille de textes subjectifs (analyse de sentiments et fouille d’opinions). Ces expériences se démarquent des approches traditionnelles fondées sur la recherche de marqueurs axiologiques explicites par l’utilisation de critères relevant des représentations des acteurs (composante dialogique) et des structures argumentatives et narratives des textes (composante dialectique). Nous souhaitons de cette façon mettre en lumière le bénéfice d’un dialogue méthodologique entre une théorie (la sémantique textuelle), des méthodes de linguistique de corpus orientées vers l’analyse du sens (la textométrie) et les usages actuels du TAL en termes d’algorithmiques (apprentissage automatique) mais aussi de méthodologie d’évaluation des résultats.
tag analyse des sentiments, corpus semantics, fouille d’opinion, opinion mining, sémantique de corpus, sentiment analysis, textométrie, textometry
Saussurismes et sémiotiques
D’un Essai de jeunesse au Cours de linguistique générale
CRÉOLA BALTARETU THÉNAULT
Ferdinand de Saussure est universellement connu pour « son œuvre » : le Cours de linguistique générale. Si le Cours peut être considéré comme l’œuvre majeure de Ferdinand de Saussure, c’est d’une œuvre bien particulière qu’il s’agit. Car ce Cours publié en 1916, Saussure ne l’a pas écrit. Saussure n’est pas l’auteur du Cours de linguistique générale : celui-ci a été rédigé par deux de ses collègues, Charles Bally et Albert Sechehaye, « avec la collaboration » de l’un de ses étudiants, Albert Riedlinger. Bally et Sechehaye, ont, semble-t-il, pris conscience d’une dimension irréductiblement originale de la pensée de Saussure : une nouvelle façon de penser la science du langage et de projeter l’avenir de cette science. Après avoir consulté des notes d’étudiants et quelques autographes du linguiste disparu, ils vont, d’une part, imaginer un livre et, d’autre part, infléchir le contenu de ce livre vers une pure épistémologie programmatique de la linguistique, en élaguant quelque peu ce qui dans les textes originaux (notes d’étudiants et autographes de Saussure) relevait de une réflexion épistémologique au sens strict (autrement dit à une épistémologie de la grammaire comparée) et ce qui ressortissait à une réflexion « philosophie » sur le langage, en d’autres termes : à une métaphysique. La conséquence en sera notamment une réduction, dans le Cours, de la place tenue par la sémiologie dans les leçons orales et dans les autographes.
tag Cours de linguistique générale, neosaussurism, néosaussurisme, Saussure, Saussurism, saussurisme