Jean-Christophe Weber (Laboratoire Ethique et pratiques médicales, Institut de Recherches Interdisciplinaires sur les Sciences et la Technologie -IRIST-Université de Strasbourg)
La médecine comme technê — tactique du geste, éthique du tact
Résumé : Les gestes de soin du médecin ne se résument pas aux actes qui mobilisent la dextérité longuement éprouvée du thérapeute. Il faut y inclure les gestes rituels de la consultation qui contribuent à façonner son espace narratif et les interactions subjectives qui s’y déroulent ; les gestes incorporés de l’habitus médical qui construisent une manière propre à la profession d’écouter le discours de la plainte, d’ausculter le corps, de supporter le transfert, d’ordonner des remèdes : jonctions de gestes et de paroles. L’ensemble de ces gestes réalise un nouage de fils hétérogènes, matériels et sémiotiques, au service d’une raison pratique finalisée par le soin. Le modèle de la technê nous semble propice à faire cohabiter ces hétérogènes.Ce modèle permet de mettre l’accent sur le savoir-faire requis, qui est traitement du particulier : le tact logique et le raisonnement pratique spécifient ce qui est à l’œuvre, et permettent de situer l’éthique de cette pratique non comme une normativité qui s’y applique, mais comme la vertu qui s’y déploie. En faisant jouer les tactiques contre les stratégies, et le tact contre l’application des procédures, on peut penser les gestes de la pratique médicale (mais aussi de toute pratique soignante ou éducative) comme l’expression irremplaçable et irréductible d’un savoir-y-faire.
Pour citer ce document
JEAN-CHRISTOPHE WEBER (2011) «La médecine comme technê», [En ligne], Volume XV - n°4 (2010) et XVI - n°1 (2011). Coordonnés par Évelyne Bourion,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/www.revue-texto.net/Archives/Parutions/Parutions/Marges/index.php?id=2743.