Nathalie Garric (Université Fr. Rabelais, Tours) et Hélène Maurel-Indart (Université Fr. Rabelais, Tours)
Vers une automatisation de l’analyse textuelle — D’après les Journées d’étude "Le style et sa modélisation", 10 et 11 décembre 2009, Université François-Rabelais – Tours
Résumé : Le style est-il modélisable en vue de sa reconnaissance automatisée ? À partir d’une définition textuelle du style et d’une ébauche d’un référentiel stylistique, élaborée par l’étude d’un extrait de La Princesse de Clèves, littéraires, linguistes et informaticiens tentent de fournir des éléments de réponse à ce questionnement d’actualité. Les solutions d’automatisation proposées interrogent les ressources textométriques, éventuellement associées à d’autres ressources de traitement des données, tout en questionnant la pertinence des niveaux et des unités d’analyse de la textualité. La réflexion se situe essentiellement dans le champ de la linguistique de corpus et adopte une méthodologie contrastive qui vise à évaluer la distance stylistique dans l’intertextualité afin de formuler des jugements d’identité ou d’altérité stylistique. Le présent recueil contient des textes de Michel Bernard, Etienne Brunet, Frédéric Calas, Nathalie Garric, Pascal Marchand, Hélène Maurel-Indart, Bénédicte Pincemin, François Rastier et Max Reinert.
Abstract : Is it possible to develop a model for automatic recognition of styles? This question has been the focus of literary scholars, linguists, data processing specialists as well as computer scientists who have been tyring to offer solutions to it while referring to the definition of style in text analysis; and to sketch out the stylistics framework based on the study of an extract of La Princesse de Clèves. Automatization or automatic recognition of styles however, raises the question of textometric resources and other related data processing resources. It also raises the question of the relevant units and levels of analysis in relation to text analysis. This volume presents works that have been carried out within the corpus linguistics framework. They utilize a contrastive methodology in order to assess both the similarity and the difference between texts that supposedly use the same style.
Pour citer ce document
NATHALIE GARRIC et HÉLÈNE MAUREL-INDART (2011) «Vers une automatisation de l’analyse textuelle», [En ligne], Volume XV - n°4 (2010) et XVI - n°1 (2011). Coordonnés par Évelyne Bourion,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/www.revue-texto.net/1996-2007/Saussure/Archives/docannexe/file/Archives/SdT/docannexe/file/Parutions/Parutions/Archives/Parutions/Parutions/Archives/Archives/Parutions/Archives/Parutions/Archives/SdT/index.php?id=2765.