Simon Bouquet
Un éclairage néosaussurien de la notion de « sens ouvert » — D’un poème d’Yves Bonnefoy à un koan du bouddhisme Tch’an
Résumé : Cet article examine la macro-catégorie sémantique de « sens ouvert » dans la perspective d’une linguistique de l’interprétation (version « galiléenne ») issue de la redécouverte contemporaine du projet épistémologique de Ferdinand de Saussure. Cette notion de « sens ouvert » est utilisée ici pour analyser successivement deux textes appartenant à des cultures, des époques et des genres distants : un poème d’Yves Bonnefoy et un koan du bouddhisme Tch’an (Chine, IXème siècle).
Pour citer ce document
SIMON BOUQUET (2012) «Un éclairage néosaussurien de la notion de « sens ouvert »», [En ligne], Volume XVII - n°4 (2012). Coordonné par Audrey Moutat,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/docannexe/file/Archives/Parutions/Semiotiques/index.php?id=3095.