Christophe GÉRARD (Université de Strasbourg)
Pour une conception intégrale de la création lexicale
Résumé : L’étude des créations lexicales a essentiellement consisté en une linguistique du signe (formation des mots et morphologie en particulier), et il a fallu attendre la seconde moitié du XXe siècle pour assister à la naissance d’une étude textuelle et discursive de la création lexicale, sous l’influence de la sociolinguistique, de la pragmatique et de la linguistique textuelle. Pour poser à nouveaux frais le problème des rapports entre néologisme et textualité, on peut partir du fait que, lors de la compréhension du texte en tant que totalité signifiante, s’accomplit un primat du sens sur les signes. Plus précisément, on propose de développer ici une approche textuelle, pour laquelle toute création lexicale n'est jamais un signe isolé, non seulement parce qu'elle se définit par rapport à une langue et une situation de communication, mais surtout parce qu'elle constitue un passage de son texte d'accueil, pour un acte interprétatif dont la visée est toujours plus globale que l'échelle locale du signe nouveau.
Téléchargez l'archive sur: http://www.revue-texto.net/mediasfs/data/public/670245f4ea5e1bd578012f731496f6e6.php?lang=fr
Pour citer ce document
CHRISTOPHE GÉRARD (2014) «Pour une conception intégrale de la création lexicale», [En ligne], Volume XIX - n°1 (2014). Coordonné par Régis Missire,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/www.revue-texto.net/1996-2007/Saussure/Archives/docannexe/file/Parutions/Archives/Archives/Parutions/Archives/SdT/index.php?id=3476.