Bernard Lyonnet
Pour une sémantique interprétative de l’archive celtique. Thèse de doctorat de l’université Bourgogne Franche-Comté
Résumé : Dans le cadre d’une sémiotique des cultures, cette recherche a utilisé les propositions épistémologiques et méthodologiques de la sémantique interprétative pour renouveler l’analyse de textes irlandais médiévaux. Le but était d’apporter une contribution à une problématique linguistique et historique : comment fonder la pertinence scientifique d’une interprétation de textes anciens appartenant à une culture différente ? Pour cela ont été visés les faits de poly-isotopie que la tradition rhétorique nomme comparaison, métaphore ou symbole. L’analyse des processus différentiels qui structurent les molécules sémiques a permis d’observer la circulation des sèmes marquant les analogies intentionnelles. En diachronie, la description du système de valeur, pris dans sa globalité, fonde la pertinence de l’interprétation en ce qu’il intègre les normes sociales du contexte historique du signe. Pour les études celtiques, l’analyse des correspondances entre les domaines de l’orientation spatiale, des cycles temporels et des fonctions sociales donne un nouvel accès à la complexité du système de pensée de cette culture, et fournit de nouveaux modèles de comparaisons.
Pour citer ce document
BERNARD LYONNET (2018) «Pour une sémantique interprétative de l’archive celtique. Thèse de doctorat de l’université Bourgogne Franche-Comté», [En ligne], Volume XXIV - n° 3 (2018),
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/www.revue-texto.net/1996-2007/Saussure/Archives/docannexe/file/Parutions/Semiotiques/index.php?id=4112.