Gaëtan Pegny
“Beyond irresponsible”. Note sur l’art de ne pas répondre du Professeur Sheehan, ou comment troller un débat académique
Résumé : Dans son « L’affaire Faye : Faut-il brûler Heidegger? », le Professeur Sheehan reprend et aggrave les procédés dont il avait déjà usé dans sa première polémique contre M. Faye. S’il tente d’échapper aux responsabilités qu’entraînent la gravité de ses accusations (voir le point 1.), il les aggrave par un « humour » qui lui permet d’esquiver les arguments de ses adversaires (point 2), ou en répondant purement et simplement à côté (point 3). Répondre à un adversaire imaginaire (point 4) ou réinventer un Heidegger à sa mesure (point 5) ne le sauve pas, même si partout il proclame sa victoire (point 6). Faire jouer les oppositions nationales et verser dans la vulgarité semble alors l’ultime recours (point 7).
Abstract : In his article “L’affaire Faye: Faut-il brûler Heidegger?”, Professor Sheehan reprises, with even greater force, the techniques employed in his first polemic against M. Faye. Attempting to evade the responsibility that comes with making such serious accusations (see point 1), he in fact makes things worse for himself by appealing to "humour", which, he thinks, permits him to dodge the arguments of his opponents (point 2), and by making remarks that are simply beside the point (point 3). Erecting a straw man (point 4) and reinventing a Heidegger to suit his purposes (point 5), do nothing to save him, though this does not stop him from repeatedly declaring victory (point 6). Appealing to national differences and lapsing into vulgarity appear to be his last refuge (point 7).
Pour citer ce document
GAËTAN PEGNY (2020) «“Beyond irresponsible”. Note sur l’art de ne pas répondre du Professeur Sheehan, ou comment troller un débat académique», [En ligne], Volume XXV - n°4 (2020). Coordonné par Régis Missire,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/docannexe/file/docannexe/file/Parutions/Marges/index.php?id=4461.