Emmanuel Desveaux et Philippe LACOUR
Logiques amérindiennes
Résumé : Cet entretien a été réalisé en juin 2008 à Berlin. Emmanuel Désveaux, anthropologue et professeur à l’EHESS, y expose les principales lignes de force de son travail concernant les indiens d’Amérique du Nord. La conversation débute par la question du rapport à l’œuvre de Lévi-Strauss, à l’égard de laquelle E. Désveaux exerce un droit d’inventaire critique assez hétérodoxe (1). Elle se poursuit par l’examen des célèbres thèses sur l’échange matrimonial et la prohibition de l’inceste, que le terrain américain invalide clairement (2). L’entretien porte ensuite sur la nécessité d’étendre la notion de transformation logique à d’autres domaines que le mythe : les rites, l’organisation sociale, la nomenclature, les techniques et même les langues (3). Les questions portent alors sur la mise en évidence d’un « quadrant » américain où la filiation (et non l’hérédité) joue un rôle décisif – d’où une ontologie non substantialiste, et la nécessaire réhabilitation d’un diffusionnisme modéré (4). Cette spécificité américaine suggère un nouveau programme d’étude – non génétique – des langues autochtones (5).
Abstract : This interview took place in June 2008 in Berlin. Emmanuel Désveaux, a French anthropologist and Professor at the EHESS exposes the main lines of his work concerning North American Indians. The conversation begins with the question of Désveaux’s relationship to the work of Lévi-Strauss, which has been deep and quite heterodoxly reconsidered by the author (1).The critical revision switches then to the investigation of Lévi-Strauss famous theses about matrimonial exchange and incest prohibition, which have been refuted by evidence from the American case (2). The interview tackles then the necessary extension of the notion of logical transformation to other domains than myths: rites, social organization, name list, techniques and even languages (3). The dialogue turns next to the identification of a specific American “quadrant”, in which filiation (separated from heredity) plays a crucial role. The distinction of the American field justifies thus the idea of a non-substantialist ontology, as well as the necessary rehabilitation of a moderate diffusionism (4). It suggests moreover a new – non genetic-based – investigation programme of indigenous languages (5).
Pour citer ce document
EMMANUEL DESVEAUX et PHILIPPE LACOUR (2009) «Logiques amérindiennes», [En ligne], Volume XIV - n°1 (2009). Coordonné par Évelyne Bourion.,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/http:/Parutions/Parutions/Archives/Parutions/Archives/Parutions/Parutions/Marges/index.php?id=2021.