Thierry Mézaille
À la recherche du temps perdu, ou comment rendre l’espace immatériel
Résumé : Quel est cet espace immatériel dans À la recherche du temps perdu ? De la lanterne magique projetant ses lueurs aux vitraux surnaturels de l'église de Combray, en passant par la madeleine ou le "Bal de têtes" matérialisant le Temps, jusqu'à la baignoire des Guermantes, le lecteur se projette à travers ces surfaces lumineuses qui dessinent un double réalisme, empirique et transcendant. On montrera comment cette spatialité repose sur des contraintes linguistiques, lesquelles, par les connexions métaphoriques, troublent l'unicité de la représentation.
Pour citer ce document
THIERRY MÉZAILLE (2014) «À la recherche du temps perdu, ou comment rendre l’espace immatériel», [En ligne], Volume XIX - n°1 (2014). Coordonné par Régis Missire,
URL : http://www.revue-texto.net/index.php/docannexe/Archives/Archives/Parutions/Archives/Parutions/Parutions/Archives/Parutions/Marges/index.php?id=3477.