Eugenio Coseriu
L’apparente aporie du changement linguistique. Langue abstraite et projection synchronique — Premier chapitre de l'ouvrage Synchronie, diachronie et histoire (1973)
Résumé :

Partant des concepts saussuriens et post-saussuriens de synchronie et de diachronie, E. Coseriu examine, dans ce premier chapitre, les raisons qui conduisent à ce qu’il appelle « l’apparente aporie du changement linguistique » due, selon l'auteur, à l’idée que la langue serait, par définition, synchronique et que, par conséquent, la linguistique le serait également. Or, cette interprétation cosérienne des notions saussuriennes provient d’une confusion entre le plan de l’objet étudié et le plan du processus d’investigation.

Consultez cet article sur Texto !, ancienne série..

Pour citer ce document
EUGENIO COSERIU (2006) «L’apparente aporie du changement linguistique. Langue abstraite et projection synchronique», [En ligne],
URL : http://www.revue-texto.net/index.php?id=1856.