FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Comment décrire les thèmes en dépassant la problématique du mot-clé ? L'exemple des sentiments dans le roman français .
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : (Traducción de Lía Mallol de Albarracín)
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : met en évidence des éléments mythiques qui soulignent l'insuffisance de cette catégorisation.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : L'essor des recherches cognitives a remis au premier plan cette question : la littérature est-elle un moyen de connaissance ? Du docere horatien jusqu'à Kant et au-delà, l'art demeure un moyen de connaissance entendue comme représentation. L'auteur discute les fondements du réalisme philosophique dont sont issus le réalisme esthétique et le cognitivisme classique. Face aux propositions de penser les oeuvres en termes de mondes et de penser les mondes en termes d'oeuvres, Rastier propose de penser les oeuvres en termes d'oeuvres à partir d'une théorie des formes symboliques fondée sur la sémantique et relevant d'une sémiotique générale des cultures.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Le sens est-il "dans" les mots, les phrases et les textes ?
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Comment la problématique de la communication s'oppose-t-elle à celle de la transmission ?
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Un terme est-il une étiquette sur une chose ? La terminologie - une science ou une recherche de la langue parfaite ?
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Parce qu'il autorisait les comparaisons entre le biologique et l'artificiel, le fonctionnalisme a été la théorie de prédilection de l'intelligence artificielle et des sciences cognitives.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Un abrégé à vocation didactique des principes d'une sémantique textuelle.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Dépassant la tradition logico-grammaticale, la théorie linguistique peut de droit reconnaître les textes comme unités fondamentales.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : How to characterize the "spontaneous" conception of semiotic in cognitive research? Is the problem of interpretation crucial for the comprehension of the semiotic formations?
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Comment caractériser la conception "spontanée" du sémiotique dans les recherches cognitives ? Le problème de l'interprétation est-il crucial pour la compréhension des formations sémiotiques ?
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : À partir d'exemples détaillés, on souligne la toute-puissance sémantique du contexte.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Débat sur les limites de la notion de texte en sémiotique contemporaine.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : La tradition ontologique reste un obstacle pour les sciences du langage et la sémiotique, mais une « dé-ontologie » s'affirme aujourd'hui.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Aspects philologiques et herméneutiques liés à l'essor de la sémantique de corpus.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Cette étude des inégalités qualitatives en diachronie montre comment l'évolution sociale des normes de valorisation remanie la structure des classes lexicales élémentaires (taxèmes) ; elle prend pour exemple l'histoire des dénominations du visage en français depuis le XVe siècle.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Humanistes et humanités : la fausse séparation des sciences.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Comme tout texte relève d'un genre qui le relie à un discours, la description de son genre est cruciale pour structurer son intertexte et constituer son corpus.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : La linguistique comparative poursuit une tâche de caractérisation qui conduit à proposer des catégories pour décrire les styles.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Comment la philosophie occidentale a constitué la tradition ontologique en tirant parti de techniques linguistiques éprouvées.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : En permutant les attributs sémantiques des « objets », l'hypallage suscite une mimésis paradoxale. Cette figure discutée semble ainsi porter atteinte à l'ordre du monde, c'est-à-dire à la doxa. Aussi Borges la met-il au centre de son oeuvre, car elle permet de puissants effets de déréalisation.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : La sémiotique des pratiques culturelles demande une théorie différenciée de l'action car le sens n'est pas fait de représentations, mais de parcours.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : La sémiotique est-elle une science, ou une philosophie des sciences de la culture ?
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Arts et sciences du texte. Introduction. [en arabe] Traduction par Driss El Khattab, professeur à l'Université de Mohammedia (Maroc).
DENISE MALRIEU et FRANÇOIS RASTIER
Résumé : A partir de l'analyse d'un corpus de textes étiquetés par des variables morphosyntaxiques on cherche à valider les différents niveaux de la classification des genres.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Petite introduction didactique à la sémantique textuelle.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : L'art numérique reflète-t-il ou récuse-t-il les idées reçues sur la création ?
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Over the centuries, the world of human things (Aristotle's pragmata) changed into a world of reified things, now become mere objects...
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Le langage n'est pas un instrument, mais une part du milieu où nous vivons. Comment caractériser structurellement le sémiotique de l'humanité ?
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : En partant du parallèle entre monnaie et signe linguistique, une réflexion sur le statut des objets culturels.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Comment la linguistique de corpus renouvelle le rapport de la linguistique à son objet et lui propose de nouveaux objectifs.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Una lectura crítica d'un pathos culte i d'una concepció estetitzant de l'extermini nazi.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Une lecture critique d'un pathos lettré et d'une conception esthétisante de l'Extermination.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : La responsabilité des sciences de la culture, devant le néo-darwinisme et les technologies de l'homme nouveau.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Comment la sémantique de corpus peut aborder la description de la doxa et/ou des idéologies.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Les ontologies sont à présent le format de représentation des connaissances pour le Web sémantique.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : The theory of prototypes is the best known contribution of cognitive semantics to lexical semantics. Yet, due to the very fact of its universalism, it does not succeed in defining the specific lexical classes of different languages, nor in accounting for diachronic evolution.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Les conceptions du signe et du sens qui sous-tendent le cognitivisme et la linguistique cognitive.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Ce texte présente la microsémantique, qui opère aux paliers lexicaux du morphème, de la lexie et du syntagme phraséologique.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Ce texte présente la mésosémantique, qui opère aux paliers du syntagme (syntagmes pourvus d'une fonction syntaxique) et de la période.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Après une mise au point sur le statut des textes théoriques, on aborde leur typologie pour chercher à caractériser leur textualité propre. Le problème de la mimésis théorique permet d'interroger notamment la structure du texte scientifique et son hétérogénéité sémiotique. L'étude des formes textuelles s'attache d'abord à la formation et à l'évolution des concepts, puis s'étend aux formes globales de la dialectique. Elle conduit à une typologie des univers sémantiques propres aux discours scientifique et philosophique.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Introduction à une relecture de Saussure
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : En opposition aux théories non-critiques de la pertinence communicationnelle, l’herméneutique matérielle peut s’appuyer sur une sémantique de l’interprétation consciente de ses limites.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Les unités textuelles sont des formes qui se profilent sur des fonds et qui relèvent d'une théorie générale des transformations.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Saussure face aux préjugés ontologiques de la tradition logico-grammaticale.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Une analyse des textes permet de déceler que le pathos sur l'extermination semble pris dans le système des valeurs d'exaltation qui l'ont permise.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Par ses présupposés ontologiques, le réalisme philosophique entrave le développement de la sémantique linguistique.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Une discussion critique des théories de la prédication conduit à une reconception anthropologique de l'actance.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : L’auteur rend compte des acquis de la linguistique structurale et des principes épistémologiques du structuralisme. S’inscrivant dans la tradition rhétorique / herméneutique, il développe une conception morphosémantique de la textualité, qui conduit vers une sémiotique des formes sémantiques et expressives.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Le problème de la traduction peut être réfléchi dans le cadre d’une théorie générale des transformations au sein des textes et entre textes: il engage alors à définir des rapports entre fonds et formes, tant au plan du contenu qu’au plan de l’expression.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Les relations entre passages d'un texte sont-elle de même sorte que les relations entre passages entre textes ?
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : L'antique parallèle entre poésie et peinture relu à la lumière des théories de la création artistique.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Cet article précise le concept de passage par l’examen des rapports entre son contenu et son expression, comme par l’étude des rapports contextuels au sein du passage et entre passages.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Absent ou presque de la littérature de l'extermination (Levi, Antelme, notamment), le pathos abonde dans des essais sur l'extermination. Après en avoir évoqué la généalogie, on en rappellera les procédés et formes récurrents, aussi bien chez des auteurs comme George Steiner et Giorgio Agamben que chez leurs inspirateurs, Heidegger notamment. Dans le discours théologico-politique qu'ils articulent, une grandiloquence irrationaliste unit politique et mysticisme. Le pathos sur l'extermination semble ainsi pris dans le système des valeurs d'exaltation qui l'ont permise ou accompagnée, pour autant qu'elle témoigne de l'irruption du mythe dans l'histoire.
VALENTIN TEMKINE, FRANÇOIS RASTIER et PIERRE TEMKINE
Résumé : En s’appuyant sur une relecture détaillée de En attendant Godot, Valentin Temkine produit une interprétation globale renouvelant la lecture de la pièce : à rebours des interprétations selon les canons du « théâtre de l’Absurde », il restitue la pièce à l’Histoire en explicitant les thèmes latents de l’Occupation et de la Shoah. Le dialogue entre Valentin et Pierre Temkine est suivi de trois réactions : Sur les traces de Godot : Une enquête littéraire (P. Temkine), Ce que ça fait de ne rien en dire (P. Temkine), En attendant Valentin Temkine (F. Rastier).
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Décrire l’espace des normes permet la médiation entre linguistique de la langue et linguistique de la parole.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Un passage anodin des Mémoires de Berlioz ouvre vers des intertextes antiques et contemporains.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : L’entretien précise des principes de la sémantique interprétative, en liaison avec l’épistémologie de la linguistique et de la sémiotique.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Le programme du Web sémantique entend remplacer le « Web des documents » par le « Web des données » et prolonge ainsi le programme classique de la représentation des connaissances. En revanche, pour une sémantique du Web inspirée par la linguistique de co
MATHIEU VALETTE et FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Les jeunes sont particulièrement exposés à l’Internet raciste et xénophobe. En tirant parti de l’expérience d’un projet de détection automatique de sites racistes, cette étude présente un programme concret d’éducation aux médias pour prévenir le racisme et la xénophobie.
FRANÇOIS RASTIER et MATHIEU VALETTE
Résumé : Ce texte offre une discussion critique sur la polysémie considérée dans une perspective diachronique, et opposée à la néosémie. Cette notion invite à considérer l'émergence d'une nouvelle unité lexicale en termes d'économie ou d'organisation sémique.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : L'auteur entend présenter les principes de la sémantique interprétative, puis situer ce courant de recherche au sein de la linguistique et de la sémiotique, pour évoquer enfin ses perspectives.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : L'auteur entend présenter les principes de la sémantique interprétative, puis situer ce courant de recherche au sein de la linguistique et de la sémiotique, pour évoquer enfin ses perspectives.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : De l’étude du corpus des œuvres de Saussure aux études de corpus pratiquées par Saussure.
FRANÇOIS RASTIER et GEORGES-ELIA SARFATI
Résumé : Dans cet entretien, paru en mars 2009 dans la revue Controverses, Georges-Elia Sarfati interroge François Rastier sur les raisons qui l'ont amené à se saisir de questions éthico-politiques contemporaines. Au fil de l'entretien, sont abordés notamment l'oeuvre poétique de Primo Levi,l'engagement nazi de Heidegger, Les Bienveillantes de Littell ou encore l'exposition Our body, récemment interdite.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Analyse sémantique du dossier génétique d'Herodias.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : De l’étude du corpus des œuvres de Saussure aux études de corpus pratiquées par Saussure
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Souvent présenté comme le plus grand philosophe du XXe siècle, Heidegger est aussi connu pour son engagement nazi. Sans égard pour les édulcorations usuelles, cette étude, appuyée sur des principes philologiques, étayée par des documents nouveaux, invite à une relecture du corpus accessible. Elle souligne enfin les ambiguïtés de l’heideggérisme aujourd’hui.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Les programmes de naturalisation actuels se recommandent du néo-darwinisme. Si le prestige du darwinisme reste intact, l’extension des principes de description darwiniens hors des sciences de la vie pose de considérables problèmes épistémologiques et éthiques. Appliquées par la psychologie évolutionniste à tous les domaines des sociétés humaines, de la sexualité jusqu’à la religion et à l’art, les hypothèses néo-darwiniennes conduisent à des réductions fort discutables. Aussi, il revient aux sciences de la culture de formuler des propositions pour rendre compte des évolutions culturelles, quitte à entreprendre de culturaliser les sciences cognitives.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : L’analyse thématique d’un roman de Balzac remet en cause la notion de réalisme.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : En s’appuyant sur les méthodes textométriques et les acquis de la linguistique de corpus, la caractérisation stylistique des œuvres littéraires peut opportunément se renouveler voire se refonder.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Bien qu'elle soit généralement acceptée en linguistique, la tripartition récente syntaxe / sémantique / pragmatique suscite des obstacles épistémologiques et conduit notamment à un éparpillement des domaines de recherche.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Réflexion critique sur la théorie de l’interprétation, mais renvoyant à des propositions descriptives argumentées et illustrées naguère, cette étude souligne d’abord les obstacles épistémologiques qui sous-tendent les théories cognitives et communicatives de la traduction, pour leur opposer une conception fondée sur les principes d’une sémiotique textuelle et interprétative — au motif crucial que « dans la traduction, ce n’est donc pas le sens qu’on transpose d’une langue à l’autre, mais des conditions de son élaboration ».
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Cette étude interdisciplinaire adopte le point de vue de la sémantique linguistique pour distinguer les phases de la constitution et de l’interprétation des objets culturels : sémiotisation, sémantisation, textualisation. Elle projette une sémiotique des
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : La narratologie pose légitimement la question des valeurs dans les textes en décrivant des axiologies. Toutefois, pour ce qui concerne de la valeur des textes, les études littéraires semblent renoncer à leur mission critique et préférer diverses descriptions sociologisantes.Au-delà comme en deçà de la littérature, une réflexion plus générale sur les valeurs en langue semble donc nécessaire, en mettant à profit la tradition saussurienne. La valeur d’un texte dépend tout à la fois de propriétés internes, les caractères propres de sa sémiosis, et de propriétés qui relèvent de la linguistique externe : elles définissent sa portée (esthétique, éthique, etc.). L’articulation des propriétés internes et externes fait précisément l’objet des jugements critiques.La question de la valeur trouve toute sa pertinence à propos des textes qui ont le statut d’œuvres ; mais s’il existe bien une linguistique des textes, que sera une linguistique des œuvres ? Il lui faudra renouer avec la philologie et l’herméneutique, voire admettre que les langues sont elles-mêmes des œuvres.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Le roman peut-il être opposé au témoignage littéraire au nom d'une supériorité de la fiction sur l'histoire ?
FRANÇOIS RASTIER et AMIR BIGLARI
Résumé : Amir Biglari questionne François Rastier sur le carré sémiotique et l'histoire de la sémiotique greimassienne.Ses réponses orientent la discussion loin des questions disciplinaires, vers un agenda de recherche.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Cet aide-mémoire rappelle le caractère expérimental de la linguistique de corpus, en souligne les enjeux épistémologiques, puis en présente des exemples sur un corpus romanesque.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Renforcée par la séparation entre l’âme et le corps, entre l’intelligible et le sensible, la séparation entre le langage et la pensée doit beaucoup à l’universalisme de la métaphysique occidentale : entre l’universalité « cognitive » de la Raison et la diversité irréductible des langues, des discours et des genres, comment trouver une solution de continuité ?Ce problème mal posé semble être à la source des principales difficultés que rencontre la linguistique cognitive, car il conduit à privilégier des modèles du signe et des préconceptions du langage également inadéquats, dans la mesure où ils relèvent de la philosophie du langage et non de la linguistique comparée.En approfondissant les textes retrouvés de Saussure, on peut formuler une théorie des dualités linguistiques qui permette de dépasser le dualisme philosophique traditionnel, en restituant la dimension praxéologique (et non ontologique) des relations sémiotiques fondamentales. Cela conduit à une reconception du langage et plus généralement des objets culturels.
FRANÇOIS RASTIER et GAËTAN PÉGNY
Résumé : Dans Ulysse à Auschwitz (prix de la fondation Auschwitz en 2005), François Rastier réinterprète l’ensemble de l’œuvre de Primo Levi en tenantcompte de son activité de traducteur et de ses poèmes, trop négligés par une critique qui a pris au mot l’assimilation par Levi de sa poésie à sa part irrationnelle. François Rastier montre à rebours de cette non-lecture l’importance de la poésie pour Levi, les années où il écrit le plus de poèmes étant celles où il élabore Si c’est un homme (paru en 1947) et celles qui précèdent son dernier ouvrage, Les naufragés et les rescapés (1986). Réinscrivant leur auteur dans une tradition poétique à laquelle ils empruntent et dont ils se démarquent, les poèmes déploient une poétique à même de rendre compte de l’expérience du survivant et de sa cassure, et témoignent pour le témoin, dont la voix est redoublée par celles que la poésie rend audible. C’est du désir de poursuivre les voies ouvertes par cette double réflexion sur la poésie de Primo Levi et sur la traduction qu’est né cet entretien.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Gianni Vattimo, philosophe de la déconstruction, a récemment salué le courage de Heidegger dans son engagement nazi. Accompagné de critiques envers Marc Bloch et Ernst Cassirer, son propos le conduit à délégitimer la justice internationale et les droits de l’homme.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : François Rastier souhaite synthétiser des acquis de l’herméneutique et de la philologie pour promouvoir une sémantique des textes historique et comparée, appuyée sur la linguistique de corpus. Son projet intellectuel se situe dans le cadre général d’une sémiotique des cultures.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Conclusion du colloque par François Rastier
FRANÇOIS RASTIER, CARINE DUTEIL-MOUGEL et SEBASTIÁN M. GIORGI
Résumé : Interview sur la sémantique interprétative et la sémiotique réalisée par Sebastián M. Giorgi pour la WebRadio de l'Université de Limoges, "Résonances".
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Bien qu'ils ne correspondent pas à la conception logico-grammaticale des unités, les passages?permettent de décrire le décours du texte comme une série de transformations.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : La découverte du manuscrit publié sous le titre De l’essence double du langage conduit à une révision d’ensemble du corpus des œuvres de Saussure et permet de modifier l’interprétation de sa pensée, tout à la fois obscurcie et simplifiée par l’histoire de sa réception. Nous étudierons donc les problèmes philologiques et herméneutiques que posent alors l’établissement et l’interprétation du corpus saussurien.Les critères philologiques d’authenticité et de degré d’élaboration, les critères herméneutiques de genre et de projet théorique demandent à être articulés. Le corpus saussurien comporte-t-il un ou plusieurs points d’entrée privilégiés ? Un texte en est-il le centre organisateur ?En inspirant le courant de recherche récent du néo-saussurisme, De l’essence double du langage peut conduire à reconsidérer le statut même de la linguistique contemporaine, tant dans ses rapports avec la tradition grammaticale qu’avec la philosophie du langage.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : De l’école à l’université, la même idéologie managériale restreint le contenu des disciplines au profit d’activités diverses, remplace les connaissances par des "compétences" et multiplie les évaluations concurrentielles, comme si l’éducation n’était qu’une préparation à l’emploi et l’homme une « ressource » humaine. François Rastier décrit le poids des objectifs fixés par les politiques publiques qui pèsent sur les enseignements et l'exigence de formatage et de rentabilité qui les soutend et qui transforme en profondeur le contenu des disciplines et la raison d'être éducative. Illustrant son propos d'exemples pris dans les textes de l'OCDE, du Parlement européen ou les programmes du Ministère de l'éducation, François Rastier désapprouve, entre autre, la gestion administrativo-scientifique des projets de recherche, le vocabulaire managérial et les formulaires standardisés, l'idéologie techniciste des modèles procéduraux et leur « vernis d'efficacité ». A la logique, vide de sens, du produit standardisé et des « langues de service artificielles et sans histoire », il oppose la diversité des « langues de culture » irréductibles à la seule communication ainsi que les qualités « éducatrices » des oeuvres artistiques -surtout littéraires. Pour conclure, il prône le don de la transmission des connaissances comme forme de résistance à l'idéologie managériale.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Si le récit est réputé manifester le sens de l’action, comment peut-on homologuer des moments de l’action et des phases du récit ? Il faudrait pour cela sémiotique de la temporalité, articulée soit sur une ontologie, soit sur une théorie des impressions référentielles. Les acquis de la narratologie permettent par ailleurs de spécifier le concept de récit, comme de reformuler les distinctions entre discours et récit, mythe et histoire. Enfin, une anthropologie narrative devrait permettre de concevoir la fonction médiatrice et instituante reconnue au récit.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Sous la triade documents, textes, œuvres sont rassemblées des contributions qui entrent en dialogue avec les travaux de François Rastier, pour qui articuler les trois termes c’est réunifier la philologie, la linguistique et l’herméneutique et ne pas séparer les questions d’interprétation des questions formelles et matérielles, sans omettre la question des valeurs, esthétiques et éthiques.
OLGA ANOKHINA et FRANÇOIS RASTIER
Résumé : La notion de littérature nationale doit beaucoup aux nationalismes du XIXe siècle et sa validité reste d’autant plus douteuse que les langues de culture sont transnationales. Elles attirent des écrivains de toute nationalité, qui à bon droit rivalisent avec ceux qui écrivent dans leur langue maternelle. Par leur connaissance des langues comme par leurs traductions et autotraductions, ces écrivains plurilingues accèdent à l’espace de la littérature mondiale qu’ils contribuent à étendre. Dans la mesure où les œuvres publiées gardent rarement les traces de ce plurilinguisme, les manuscrits des écrivains plurilingues offrent un accès privilégié à leur véritable processus créatif et permettent d’appréhender empiriquement l’impact qu’exerce le plurilinguisme sur la créativité littéraire. Consacré à la création plus qu’à la critique, cet ouvrage entend mettre en débat l’esthétique, la linguistique et l’approche génétique des œuvres pour illustrer le plurilinguisme secret de toute littérature. Corée, Japon, Allemagne, Pérou, Argentine, Russie, Italie, Île Maurice, Antilles, Bulgarie, voici les principales destinations de ce voyage littéraire qui s'offre au lecteur.
ANDREA PICCIUOLO et FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Dans cet entretien, François Rastier répond aux questions d'Andrea Picciuolo sur la genèse de l'essai « The interaction of semiotic constraints » (1968).
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Défis pour le « sentiment linguistique », les « nouveaux observables » que met en évidence la sémantique de corpus sont autant de défis pour l’interprétation ; il faut donc se garder de surinterpréter ses résultats, en indiquant toutefois des pistes de réflexion.Elles portent bien entendu sur les principes sous-jacents, souvent peu explicites, qui président à la constitution des corpus ; sur l’utilisation de logiciels comme instruments d’expérience ; enfin, sur les notions d’unité linguistique, de niveau et de palier d’analyse, comme sur les partitions disciplinarisées qui relèvent de la philosophie du langage (pragmatique, etc.).Cette étude aborde les problèmes philologiques et herméneutiques que pose l’étude de corpus numériques en fonction des tâches et des disciplines. Épistémologie, méthodologie, descriptions empiriques et applications vont alors de pair. En exploitant les corpus numériques, la linguistique pourrait proposer aux sciences de la culture de nouvelles perspectives épistémologiques et méthodologiques, voire un projet fédérateur.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : En linguistique, la problématique de la communication a pris une telle place qu’elle semble devenue une évidence insoupçonnable. Elle réduit cependant l’interprétation à un décodage et la connaissance à un transcodage. Il faut donc détailler comment elle empêche de penser la transmission, avant de faire des propositions pour poser les problèmes interprétatifs du commentaire, de la traduction et de la tradition, réunis sous la catégorie générale de la translation. La problématique de la transmission conduit alors à une réflexion anthropologique sur la diversité et l’évolution des cultures, où les langues assument une fonction constituante.
EMMANUEL FAYE, FRANÇOIS RASTIER et ASTRID GUILLAUME
Résumé : La table-ronde et le débat se sont tenus à l'Université Paris Sorbonne, Centre Universitaire Malesherbes, le vendredi 27 janvier 2017. Participants : Emmanuel Faye, Université de Rouen ; François Rastier, CNRS, Paris. Modératrice : Astrid Guillaume, Université Paris Sorbonne. L'enregistrement est disponible à l'adresse suivante : http://www.goo.gl/IYEOgu
FRANÇOIS RASTIER et STÉPHANIE MATTHEWS WALSH
Résumé : D’abord publié en anglais, dans une traduction de Stéphanie Walsh Matthews, l’entretien qui suit constituait alors l’éditorial du numéro spécial de Semiotica en l’honneur du centenaire de la naissance de Greimas (n° 214, janvier 2017). Il a été conduit pour permettre au lectorat de cette revue de « mieux connaître le travail de François Rastier » et « mettre en lumière, de façon concise, le parcours de sa pensée sémiotique ». Comment comprendre la sémiotique greimassienne dans la continuité du saussurisme ? Les réponses précisent le rôle de la linguistique dans cette évolution. Une certaine continuité entre héritage philosophique et descriptions empiriques est désormais discernable. Rastier rappelle que l’objectivation de la sémiotique renforce l’unité des sciences de la culture, voire rend possible leur objectivation.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé : Une playlist de 7 vidéos où François Rastier répond aux questions de Frédéric Pierron à propos de son dernier livre, Créer, Image, Langage, Virtuel, Paris-Madrid, Casimiro, 2016 : 1. Créer, Image, Langage, Virtuel 7:01 2. La notion d'œuvre 7:13 3. Créer ou produire 4:35 4. L'œuvre par elle-même 5:21 5. Littérature nationale : un mythe ? 7:30 6. Virtuel, pixel, data 17:14 7. Critique de la déconstruction 10 :32